Syndicat national des lycées, collèges, écoles et du supérieur

Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
AESH
Collège
Dossiers
Rémunérations
Retraite
Le SNALC
Avantages SNALC
Le SNALC dans les médias
Mobi SNALC
Les Actualités
Les Parcours - La Carrière
Echelons, corps, grades
Formation, concours, stagiaires
Mutations, détachements
Les publications
Fiches Infos
Guides
La revue Quinzaine Universitaire
Le bulletin trimestriel
Lettres électroniques
Lettre hebdomadaire
Lycée
Lycée professionnel
Premier Degré
Second Degré

Bulletin trimestriel du SNALC Lyon

Chaque trimestre, le bureau académique du SNALC Lyon informe ses adhérents et sympathisants de l’actualité nationale et académique. Nous avons décidé de vous partager en ligne ces informations !

Bonne lecture !

Editorial p.1
Interpréter les textes p. 2
Appréciation finale p. 3
Opale p. 5
Postes CPE p.5
Décès et deuil p. 6
Contacts p. 6

"Sa (ndlr : Gabriel Attal) succession au ministère de l’Education Nationale reflète avant tout le refus du président de voir échapper le moindre domaine à son prurit interventionniste. Il aura suffit que M. Attal déclare vouloir emmener l’EN avec lui à Matignon pour que lui soient imposées (...) Madame Oudéa-Castéra, championne hors catégorie (...) de la gaffe et de l’incompétence médiatique, puis Nicole Belloubet, dont la carrière de juriste est certes brillante mais qui n’a pas laissé que de bons souvenirs dans ses fonctions de rectrice. Ce qui est sûr (...) ,c’est que nous n’avons rien à en attendre, sauf ce qui pourra lui être imposé de plus haut. Sur la laïcité (...) elle s’est toujours montrée partisane des accommodements maximums.(...) Sur le retour de l’autorité et du respect des professeurs (...) elle a montré une grande bienveillance pour celles et ceux qui la remettaient en cause. Sur le pédagogisme débilitant (au sens premier du terme, bien loin du « choc des savoirs »),elle s’en est montrée une partisane fervente. (...) les coupes dans les DHG, que ce soit en lycée ou en collège, les fermetures de classe dans le premier degré dès qu’un seuil prévisionnel hypothétique est atteint, n’incitent vraiment pas à l’optimisme. Nous savons que nos conditions de travail vont, pour l’essentiel, encore se dégrader."

Didier Gallant, Vice Président du SNALC Lyon
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Lire aussi