Syndicat national des lycées, collèges, écoles et du supérieur

Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
AESH
Collège
Dossiers
Rémunérations
Retraite
Le SNALC
Avantages SNALC
Le SNALC dans les médias
Mobi SNALC
Les Actualités
Les Parcours - La Carrière
Echelons, corps, grades
Formation, concours, stagiaires
Mutations, détachements
Les publications
Fiches Infos
Guides
La revue Quinzaine Universitaire
Le bulletin trimestriel
Lettres électroniques
Lettre hebdomadaire
Lycée
Lycée professionnel
Premier Degré
Second Degré

Bulletin trimestriel du SNALC Lyon

Editorial p.1
Le flop des savoirs p.2
S
ouveraineté industrielle p.3
DDFPT p.4
Inclusion scolaire p.5
Français au Bac. Pro p.6

(…) c’est déjà la tempête dans et autour de l’Education nationale, qui ressemble malheureusement de plus en plus à ce fameux bateau ivre.(…)

Qu’il s’agisse du « Choc des savoirs », de l’absolument grotesque valse à deux temps sur le retrait/restitution des moyens en heures supplémentaires effectives, de la réforme en cours du recrutement des professeurs, ou de la persistance et croissante insécurité (…) rien ne semble augurer le retour d’un cap, d’un ordre et de perspectives claires. Tout se fait dans l’urgence, dans le temps médiatique. Le « Choc des savoirs », qui aurait pu être le début d’une vraie réforme du collège, est en train de tourner au fiasco (…)

Pour tenter de sortir des flots déchaînés, il faut en effet un ou plutôt des chocs : choc salarial d’abord, parce que jamais on ne pourra recruter et mobiliser les personnels si on ne met pas fin à la spirale de la paupérisation. Choc sécuritaire ensuite, qui est amorcé, mais qui demande à être largement amplifié avec la fin de cette incivilité du quotidien, qui rend si difficile la vie de nombreux collègues. Choc de projets ou de véritables savoirs enfin, lancé avec une vraie réflexion, une étude approfondie des conséquences pratiques, et surtout avec une mise en œuvre qui ne soit pas dogmatique mais pragmatique.

La tâche est colossale, la tempête déchaînée et le bateau ivre ! Mais on peut néanmoins compter sur l’immense dévouement de centaines de milliers de personnels comme sur l’expertise d’organisations syndicales comme le SNALC. Au Ministère de prendre appui sur ce vivier pour reprendre le gouvernail (…).

Didier Gallant, Vice Président académique
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Lire aussi