Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
AESH
Collège
Dossiers
Rémunérations
Retraite
Le SNALC
Avantages SNALC
Le SNALC dans les médias
Mobi SNALC
Les Actualités
Les Parcours - La Carrière
Echelons, corps, grades
Formation, concours, stagiaires
Mutations, détachements
Les publications
Fiches Infos
Guides
La revue Quinzaine Universitaire
Le bulletin trimestriel
Lettres électroniques
Lettre hebdomadaire
Lycée
Lycée professionnel
Premier Degré
Second Degré

« CE QUI CHANGE POUR VOS ENFANTS »

Si les choses n’ont pas été dites en ces termes dans ce tract de rentrée, voilà comment le SNALC traduit la communication du ministère :

 

« Chers parents,

Avant toute chose, sachez qu’en ces temps difficiles pour tous, le professeur de votre enfant va bénéficier d’une sérieuse augmentation ! En effet il s’estimait sous-payé et cela avait un impact très négatif sur son engagement, sur la qualité de son enseignement par conséquent sur le niveau des élèves. Désormais, ce problème est résolu et les enseignants, pleinement satisfaits, vont pouvoir se consacrer pleinement à leur mission. Avec cette augmentation de salaire et les multiples revalorisations mises en place depuis le PPCR, vous avez bien compris que l’enseignant de votre enfant ne sera désormais plus jamais mécontent, plus jamais absent ou en grève… Ce serait impensable ! »

« Ce qui change pour vos enfants », tract honteux, rappelle au SNALC l’annonce de Najat Vallaud-Belkacem en 2016, selon laquelle les enseignants français en fin de carrière figureraient, une fois le PPCR mis en place, « parmi les mieux rémunérés de l’OCDE, comme l’Allemagne »…

C’est toujours la même technique consistant à présenter les enseignants comme des privilégiés et des nantis. Alors que la conjoncture internationale économique et sociale pèse lourdement sur le moral des Français, cela ne fait qu’empirer les tensions entre les parents et des enseignants, présentés comme des enfants gâtés et jamais satisfaits. Publier ce flyer de la honte et le faire distribuer de surcroît par l’école, c’est plus qu’insultant pour les professeurs.

On appréciera également le petit clin d’œil aux enseignants, car le verso du tract énumère malicieusement tout ce qui est mis en place et qui fait que nos 108 heures se transforment peu à peu en 120 heures, 130 heures, des heures et des heures supplémentaires en contrepartie de cette sérieuse augmentation (que nous n’aurons pas !)

Chers parents, ce qui ne change pas, c’est qu’on continue encore et toujours à prendre les professeurs de vos enfants pour des idiots !

Chers collègues, ce qui ne changera pas, c’est que le SNALC continuera encore et toujours de rétablir la vérité pour vous défendre.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Lire aussi