Syndicat national des lycées, collèges, écoles et du supérieur

Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
AESH
Collège
Dossiers
Rémunérations
Retraite
Le SNALC
Avantages SNALC
Le SNALC dans les médias
Mobi SNALC
Les Actualités
Les Parcours - La Carrière
Echelons, corps, grades
Formation, concours, stagiaires
Mutations, détachements
Les publications
Fiches Infos
Guides
La revue Quinzaine Universitaire
Le bulletin trimestriel
Lettres électroniques
Lettre hebdomadaire
Lycée
Lycée professionnel
Premier Degré
Second Degré

Le directeur, responsable de tout, tout le temps

Les directrices et directeurs veillent au bon fonctionnement des écoles tout en assumant, pour une grande majorité d’entre eux, la fonction d’enseignant. Quelle que soit leur quotité de décharge de classe, la sécurité des personnes et des biens demeure leur priorité quotidienne absolue.

La sécurisation des écoles passe par la gestion et la surveillance des grilles et portails au moment des entrées et sorties des classes. Le directeur, garant de la sécurité dans son école, se doit le plus souvent par la force des choses d’être présent à ces moments. En effet, les sollicitations des parents sont nombreuses et la présence du directeur évite régulièrement des règlements de compte avec des professeurs souvent seuls pour faire sortir leurs élèves.

Au cours de la journée de classe, les nombreuses allées et venues pour des rendez-vous médicaux, pour des interventions de professionnels de l’Éducation nationale ou d’agents municipaux, mettent en difficulté les directeurs qui ne peuvent ni contrôler leur identité, ni les surveiller en permanence, sans compter les intrusions de toute sorte. Le SNALC déplore ce constat accablant d’insécurité et tire la sonnette d’alarme quand plus de deux tiers des professeurs estiment ne pas maîtriser la procédure d’évacuation et 28.5% la mise à l’abri en cas d’intrusion.

En cas de plan Vigipirate renforcé, le SNALC rappelle que le contrôle visuel des sacs avant d’entrer peut être demandé, tout comme la vérification systématique de l’identité des personnes étrangères à l’établissement, exigeant ainsi davantage de vigilance et la présence indispensable du directeur ou de la directrice, généralement en classe la journée.

Les résultats de l’enquête sont éloquents ! Le SNALC insiste sur la nécessité urgente de seconder la direction d’école par la présence d’un personnel, qui en plus d’être une aide administrative indispensable, doit pouvoir gérer les diverses situations au quotidien. Cet agent, espéré par 54,4% des PE, doit avoir une formation spécifique à la sécurisation, aux procédures de secours, d’alerte et d’évacuation en cas de situations à risques.

Aujourd’hui, il ne s’agit plus seulement de soulager le travail des directeurs qui en ont besoin, mais d’assurer la sécurité de toutes les personnes présentes dans les écoles : élèves, ATSEM, AESH et professeurs des écoles.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Lire aussi