Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
AESH
Collège
Dossiers
Rémunérations
Retraite
Le SNALC
Avantages SNALC
Le SNALC dans les médias
Mobi SNALC
Les Actualités
Les Parcours - La Carrière
Echelons, corps, grades
Formation, concours, stagiaires
Mutations, détachements
Les publications
Fiches Infos
Guides
La revue Quinzaine Universitaire
Le bulletin trimestriel
Lettres électroniques
Lettre hebdomadaire
Lycée
Lycée professionnel
Premier Degré
Second Degré

Et pendant ce temps… Lettre septembre 2023

Indemnité GIPA : reconduction en 2023

La Garantie Individuelle du Pouvoir d’Achat (GIPA) est destinée à compenser la perte de pouvoir d’achat du fait de l’inflation, et ainsi contrebalancer les absences de revalorisation annuelle du point d’indice de la fonction publique.

Si l’évolution de votre traitement brut indiciaire est inférieure à celle de l’indice des prix à la consommation entre le 31 décembre 2018 et le 31 décembre 2022, et plus généralement si vous n’avez changé ni d’échelon ni de corps sur cette période de 4 ans, vous êtes susceptible de percevoir cette indemnité.

Aucune démarche n’est à effectuer pour bénéficier de la GIPA. Il est cependant possible de calculer son montant en suivant ce lien : https://www.service-public.fr/simulateur/calcul/GIPA

La reconduction de l’indemnité GIPA ayant été actée par l’arrêté du 11 août 2023, son versement sera effectif à partir de septembre 2023, voire le ou les mois suivants.

 

Prime pouvoir d’achat

En dehors des annonces de revalorisation salariale (toutes relatives, voir notre analyse ici), un décret portant sur « la création d’une prime de pouvoir d’achat exceptionnelle », toute relative également, a été publié le 31 juillet 2023.  Pour en bénéficier, il faut :

  1. Avoir été nommé ou recruté par un employeur public à une date d’effet antérieure au 1er janvier 2023.
  2. Être employé et rémunéré par un employeur public au 30 juin 2023.
  3. Avoir perçu une rémunération brute inférieure ou égale à 39 000 € brut au titre de la période courant du 1er juillet 2022 au 30 juin 2023.

Avec une inflation ces deux dernières années de presque 7%, on pouvait s’attendre à une prime significative compensant largement la perte de pouvoir d’achat, comme son nom semblait l’indiquer. Hélas, les montants sont dégressifs et vont de 800€ pour les personnes ayant touché moins de 23 700 € (brut), à 300 € pour celles ayant perçu entre 33 600 € et 39000€.

Dernier point, la date de versement de cette prime exceptionnelle versée en une seule fois vient d’être précisée par le ministre de la transformation et de la fonction publiques : octobre ou novembre. En attendant, l’inflation, elle, ne s’arrête pas.

Pour le SNALC, cette annonce manque d’envergure. Pour lui redonner de « l’élan », un doublement des montants proposés serait opportun, ainsi que l’extension de cette prime à tous, sans condition de revenus.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Lire aussi